· 

La véritable histoire de Cthulhu

Il était une fois, Cthulhu, dieu ancestral des océans. 

Avec son corps vert, ses tentacules terrifiantes et ses immenses ailes de dragon, il fait cauchemarder même les plus téméraires des pirates.

 

  

Certains pensent apercevoir un de ses tentacules ou une partie de ses ailes de dragons, durant les intempéries maritimes : grosses tempêtes, ouragans, maelstroms... 

 

Cthulhu ne sort que très rarement. Une malédiction l'en empêche. S'il osait un jour montrer sa forme originelle, il serai alors brûlé par des humains fanatiques. 

Sauf le jour d'Halloween, un monstre parmi les monstres, ça ne se remarque pas !

 

 

 

Cthulhu attendait le jour d'Halloween avec impatience ! Il organisait méticuleusement sa sortie, sélectionnant la ville qu'il irai visiter ce soir là, et les proies qui le feraient envie.

Mais ce n'est pas parce que c'est Halloween, qu'il fallait négliger son apparence ! Il coupa et coiffa ses cheveux broussailleux pour qu'ils restent sagement sous son chapeau haut de forme. Il tailla sa barbe pour qu'elle ne dépasse pas de ses plus petits tentacules. Il choisit également son costume. Cette année il sera bleu marine avec une pochette verte assortie à son teint naturel.

Il retira aussi les divers mollusques qui avaient élu domicile sur son corps, espérant ainsi ne pas trop sentir la marée basse. 

Cette année, il chercherait des filles, blondes de préférence, qui se parfument avec des senteurs florales.

 

 

 

Il parti donc dans une petite ville côtière d'Islande, à la recherche de blondes. Il s'arrêta dans une épicerie et acheta un gros paquet de bonbons au chocolat.

 

 

 Comme il faisait encore jour et que les rues n'étaient pas encore très fréquentées, il resta sagement assis sur un banc, dans un parc municipal. Puis quand les gens ont commencé à se promener, il est parti en faire de même jusqu'à la tombée de la nuit.

 

Il trouva une rue très fréquentée et commença à humer les passantes.

Il flaira sa première proie, frêle, délicate, avec un subtile parfum de violette. Il sorti de sa cachette, et commença à la suivre. Etait-il vraiment certain d'en faire sa première proie ? N'y avait-il pas mieux dans les parages que cette charmante fille ?

 

Non, ça faisait maintenant 365 jours qu'il attendait, il ne voulait pas patienter plus longtemps !

Il pris son courage à 36 tentacules, et s'approcha d'elle par derrière.

"Bonjour, Mademoiselle, puis-je vous offrir ces chocolats en échange d'un câlin ?"

 

 

 

 

 

Et oui ! Sous cette énorme carapace et ses hideux tentacules, notre dieu ancestral cache un gros cœur marshmallow qui rêve de gros câlins !

 

Il ne faut pas se fier aux apparences! Des fois, les personnes bourrues sont les plus tendres.

Écrire commentaire

Commentaires: 0